Propriétés médicinales du cranberry

Sommaire

La canneberge, ou cranberry, est une baie rouge de la même famille que l’airelle.

Cultivée majoritairement aux Etats-Unis, sous forme d’arbrisseau et dans les tourbières des régions froides, elle était utilisée par les Indiens d’Amérique qui en connaissaient déjà les nombreux bienfaits.

Propriétés du cranberry

Cranberry : composition

Les baies de cranberry sont naturellement riches en :

  • phosphore, qui aide à structurer les os, à former les cellules nerveuses et à mieux assimiler les graisses et sucres ;
  • sodium, essentiel au bon fonctionnement des muscles et des nerfs et à la régulation de la circulation de l'eau dans l'organisme ;
  • potassium, qui aide à la contraction musculaire et prévient ainsi les crampes et les troubles cardio-vasculaires ;
  • vitamine C : antioxydante, c'est-à-dire aidant à préserver les tissus cellulaires et tonifiante ;
  • autres antioxydants.

Un remède traditionnel aux cystites

Les infections urinaires touchent 2 millions de femmes par an et sont parfois répétitives. Le traitement de référence demeure les antibiotiques :

  • En effet, ils diminuent les risques de récidives.
  • En revanche, le recours répété aux antibiotiques peut entraîner des phénomènes de résistance au traitement, qui devient alors inefficace.

Depuis 2004, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, devenue agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ou ANSES) a donné un avis favorable sur les bénéfices santé des cranberries, notamment dans le traitement des infections urinaires :

  • Les principes actifs contenus dans les baies adhèrent à certaines bactéries responsables des infections urinaires.
  • Ainsi, ces bactéries ne peuvent pas se fixer sur les cellules de la vessie, et sont donc éliminées par les voies naturelles :
    • Cet effet positif survient 2 heures après l’ingestion du jus ou des baies.
    • Il peut se maintenir jusqu’à 10 heures, et soulager ainsi les gênes et douleurs liées aux infections urinaires.

Si vous savez être sujet(te) aux infections urinaires, essayez de de boire 2 verres de jus de cranberry quotidiennement :

  • Cela diminue de moitié les risques de récidive d’infections urinaires.
  • En parallèle, il est est bien sûr recommandé de boire de l’eau régulièrement.

Autres bienfaits du cranberry

Nous pouvons tirer de nombreux autres bénéfices des baies de canneberge :

  • Elles ont des vertus protectrices sur l'estomac, aidant notamment à prévenir les ulcères.
  • Elles ont également des effets positifs sur la santé buccale, limitant les risques de gingivite, de formation de la plaque dentaire (responsable des caries) et de parodontie (inflammation des gencives).
  • Elles permettent l’amélioration de l’état général de la prostate.
  • Elles luttent contre la formation de calculs rénaux.
  • Elles aident les sportifs à compenser les pertes en zinc et en magnésium, et ainsi, à rester en forme tout au long de leur effort.

Sous quelles formes consommer la canneberge ?

Cranberry en jus

En France, les baies de cranberry sont massivement commercialisées sous forme :

  • de jus purs ;
  • ou de mélanges avec d’autres fruits antioxydants, comme la pomme ou encore le raisin.

On peut s’en procurer dans les magasins biologiques et en grandes surfaces (entre 2 et 8 € le litre, suivant la qualité du jus).

On trouve aussi la canneberge sous formes de fruits séchés :

  • Ces derniers se conservent mieux que le jus frais.
  • Ils contiennent jusqu’à 5 fois plus de minéraux que les fruits frais.
  • Ils sont beaucoup plus concentrés en fibres et permettent ainsi une meilleure élimination du cholestérol.
  • Comptez entre 3 et 5 € pour un sachet de 100 à 200 g.

Utilisations du cranberry en cuisine

Le cranberry entre en jeu dans la préparation de nombreuses recettes :

  • On le retrouve dans certains plats typiques des Indiens d’Amérique, comme le pemmican, un gâteau à base de viande de cerf et de canneberge.
  • Aux Etats-Unis, il a sa place lors du repas de Thanksgiving et accompagne la traditionnelle dinde.
  • En France, on peut l’utiliser dans les sauces, les compotes, les confitures, le vinaigre, la moutarde et les thés et infusions, en tant qu'arôme.
  • D'une façon générale, il peut être intégré aux gâteaux, aux cakes et aux salades de fruits.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider