Dichroa febrifuga : ses propriétés médicinales

Sommaire

La Dichroa fébrifuge, malgré un nom des plus complexes à prononcer, est une plante répandue de la Chine au Népal, utilisée comme plante médicinale et considérée comme l’une des 50 plantes fondamentales.

Ses racines et ses feuilles sont très prisées en raison des nombreux composés actifs qu’elles renferment et qui peuvent être utilisés pour soigner certaines maladies touchant les poumons, le foie voire même le coeur. Apprenez tout sur les vertus de cette plante formidable dans notre astuce.

Dichroa fébrifuga : effets sur l’organisme

Les racines de la Dichroa Febrifuga contiennent une molécule, l’halofuginone, qui donne l’illusion aux cellules d’êtres privées de nourriture.

Cette même illusion enclenche alors une réponse métabolique qui pourrait permettre de combattre les maladies auto-immunes et les cancers :

  • L’halofuginone engendre un manque d’acides aminés au niveau des cellules :
    • à cause de ce manque, les cellules sont obligées de composer avec le manque d’un acide aminé, la proline ;
    • elle est responsable de la mise en place des peptides, composants fondamentaux des cellules.
  • En conséquence, elles doivent rétablir leur métabolisme : ce ralentissement touche directement les lymphocytes qui sont alors davantage vulnérables, ce qui limite leurs effets néfastes sur l’organisme.

Bienfaits de la Dichroa

Ce phénomène d’« amino acid response » permet :

  • d'affaiblir les lymphocytes T, en partie responsables des manifestations auto-immunes ;
  • de diminuer les inflammations causées par ces maladies auto-immunes.

De plus, la racine du Dichroa et l’halofugione sont connues et utilisées depuis plus de 2 000 ans dans la médecine chinoise pour lutter contre le paludisme et permettent également :

  • de réduire les scléroses en plaque ;
  • de retarder les maladies inflammatoires liées à l’âge ;
  • de traiter la polyarthrite rhumatoïde ;
  • de traiter la malaria.

Enfin, les feuilles et l’écorce du Dichroa sont utilisées respectivement pour traiter :

  • les cancers de l’estomac ;
  • les fièvres : l'écorce favorise l’abaissement de la température corporelle en cas d’infections graves de l’organisme.

Comment consommer la Dichroa ?

Les racines sont tout d’abord séchées au soleil puis découpées en tranches, elles peuvent alors être consommées comme telles ou bien légèrement grillées au vin :

  • La Dichroa est prise sous forme d'une décoction et à raison de 5 à 9 grammes par jour.
  • Une certaine précaution est requise quant à sa consommation en raison de la faible toxicité de la plante. Les personnes directement concernées sont :
    • les femmes enceintes ;
    • les personnes âgées ;
    • les très jeunes enfants.

Vous voulez en savoir plus sur les bienfaits des plantes ? Nos astuces sont là pour vous !

Ces pros peuvent vous aider