Propriétés médicinales de la mélisse

Sommaire

Plante vivace herbacée dégageant une agréable odeur de citron, la mélisse officinale est appréciée depuis l’antiquité pour ses propriétés médicinales.

Pleine de bienfaits, la mélisse est une aide précieuse dans le traitement de nombreux troubles. En effet, elle peut être utilisée par voie interne ou externe et permet notamment de mieux digérer et de chasser les virus et mauvaises bactéries. Nous faisons le point.

Mélisse : une plante aux multiples noms

Le nom latin de la mélisse est Melissa officinalis. Elle appartient à la famille botanique des lamiacées.

On la rencontre sous différentes appellations : herbe au citron, thé de France, piment des abeilles, piment des ruches, mélisse citronnelle (attention à ne pas confondre avec la citronnelle Cymbopogoncitrates), poncirade.

Mélisse : différentes formes en phytothérapie

La mélisse est disponible sous des présentations variées, destinées à une prise orale ou une application externe :

  • tisane de feuilles séchées et sommités fleuries ;
  • gélules ;
  • huile essentielle ;
  • teinture, obtenue par macération des feuilles dans de l’alcool ;
  • pommade à base d’extraits de mélisse.

Mélisse : pour quels types de maux ?

Réduire la nervosité

Grâce à ses effets calmants, la mélisse est préconisée dans le traitement des troubles nerveux comme le stress et l’anxiété. Cette action anxiolytique serait notamment due à la présence d’acides phénoliques comme l’acide rosmarinique :

  • Des études menées chez l’animal ont mis en évidence ces vertus relaxantes.
  • Plus récemment, une recherche menée chez l'Homme à l’université de Newcastle, au Royaume-Uni, a montré l’impact bénéfique de la mélisse sur la gestion du stress.
  • Des sujets adultes en bonne santé, exposés à des situations générant de l’anxiété, ont mieux réagi lorsqu’ils avaient ingéré une dose de 600 mg de mélisse, ressentant une sensation de calme accrue.
  • Cette même étude a montré une augmentation de la vitesse de résolution de questions mathématiques suite à la prise de 300 mg de mélisse.
  • Chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, la plante a montré sa capacité à réduire l’agitation, qu’elle soit administrée oralement ou appliquée sur la peau.

Favoriser le sommeil

La mélisse est également reconnue pour son effet sédatif et peut aider à lutter contre les problèmes de sommeil :

  • Son effet semble optimal lorsqu’elle est associée à une autre plante, la valériane (Valeriana officinalis).
  • Des chercheurs allemands ont comparé les effets de la prise de ces herbes à celle d’un somnifère, le triazolam. Des volontaires âgés de 30 à 50 ans ont reçu l’un ou l’autre des traitements. Dans les deux cas, la qualité de sommeil s’est améliorée, notamment dans les phases de sommeil profond.
  • Les plantes se sont donc révélées aussi efficaces que le médicament. Seule différence, les sujets soumis à la phytothérapie n’ont pas présenté de troubles de la concentration, contrairement à ceux qui ont été traités avec la molécule chimique.

Soulager les douleurs digestives

La mélisse permet d’atténuer les douleurs digestives bénignes grâce à deux actions conjuguées :

  • Antispasmodique, elle diminue les contractions de l’estomac et de l’intestin.
  • Elle stimule également la digestion, en augmentant la production de bile par le foie.
  • La mélisse semble également avoir un impact positif sur les ulcères. Elle permet en effet de prévenir leur apparition ou de contribuer à les soulager.

La mélisse est également intégrée aux préparations à base de plantes pour les nourrissons souffrant de coliques. Les bienfaits de ces mélanges ont été démontrés par des études scientifiques, menées :

  • d’une part, sur le mélange camomille, verveine, réglisse, fenouil et mélisse ;
  • d’autre part, sur l’association mélisse, fenouil et camomille.

Action antimicrobienne

La mélisse présente un effet anti-herpétique : elle permet de lutter contre l’Herpes simplex virus de type 1, à l’origine des herpès au niveau de la lèvre.

Les patients traités plusieurs fois par jour avec un baume contenant des extraits de mélisse guérissent plus rapidement et présentent des crises d’apparition de boutons de fièvres moins fréquentes que les patients non traités.

L’huile essentielle de mélisse présente également des propriétés antibactériennes et antifongiques.

Mélisse : quelques mises en garde

Si la mélisse a de nombreuses vertus, elle doit néanmoins être utilisée avec précaution :

  • Il convient de rester vigilant sur de possibles interactions avec d’autres plantes ou médicaments "calmants". La mélisse peut augmenter leur effet sédatif et elle exacerbe les effets de l’alcool.
  • Attention, si vous souffrez de troubles de la thyroïde, cette plante pourrait atténuer les effets du traitement médicamenteux associé.
  • Par précaution, son utilisation est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes.

Pour approfondir :