Extrait de pépins de pamplemousse

Sommaire

Utilisé depuis les années 1990 en phytothérapie, l'extrait de pépins de pamplemousse permet de lutter contre de multiples affections grâce à sa capacité à détruire les organismes pathogènes comme les bactéries.

Ce produit naturel est un incontournable des armoires à pharmacie ! Le point dans notre astuce.

Extrait de pépin de pamplemousse : remède issu d'un agrume

L'extrait de pépins de pamplemousse (ou EPP) se présente sous forme d'un liquide visqueux, d'une couleur allant du jaune pâle ou jaune très foncé, ce qui lui vaut son surnom « d'or liquide pour la santé ».

Procédé de fabrication de l'EPP

Il est obtenu à partir des pépins du pomelo (Citrus paradisi), cousin du pamplemousse (Citrus grandis). Il se distingue de l'huile essentielle, extraite du zeste du fruit.

Le procédé de fabrication de l'EPP comporte plusieurs étapes :

  • les pépins, la pulpe et la membrane blanche qui tapissent le fruit sont séchés, puis broyés de manière à obtenir une poudre ;
  • celle-ci va être débarrassée de ses fibres et de la pectine qu'elle contient par dissolution dans de l'eau distillée ;
  • après une nouvelle étape de séchage, la poudre, très concentrée, est mélangée avec de la glycérine : l'ensemble est chauffé à haute pression ;
  • après refroidissement, le mélange est généralement filtré puis soumis à des rayons UV.

Histoire d'une découverte

On attribue la paternité de la découverte des vertus des pépins de pamplemousse à un médecin et physicien, Jacob Harich.

En 1980, cet amateur de jardinage a constaté que ceux-ci ne se dégradaient pas dans son compost. Intrigué, il étudia les graines en laboratoire et découvrit leur capacité à lutter contre les micro-organismes.

Bienfaits de l'extrait de pépins de pamplemousse

Des substances actives

Les pépins et la pulpe de pamplemousse contiennent des flavonoïdes, molécules aux vertus antioxydantes et des composés polyphénoliques :

  • Ces derniers sont transformés au cours du processus de fabrication de l'extrait en produits plus stables, les chlorures d'ammonium quaternaire.
  • L'un d'entre eux, l'hydroxybenzene diphénol, apparaît être le principe actif de l'EPP.
  • Il est doté de la capacité à dégrader les membranes des micro-organismes, provoquant leur destruction.

Une action contre de multiples organismes pathogènes

L'extrait de pépins de pamplemousse agit sur des organismes responsables de diverses pathologies: bactéries (streptocoques, staphylocoques, salmonelles...), virus (herpes virus de type 1, certains virus grippaux Influenza...), champignons, levures (Candida albican) et parasites.

Certains thérapeutes voient en lui l'antibiotique idéal, grâce à ces caractéristiques :

  • il détruit de nombreuses bactéries pathogènes mais n'altèrent pas les bactéries bénéfiques de notre flore intestinale (bifidobactéries, lactobacilles) ;
  • son action est rapide ;
  • il n'est pas toxique et ne déclenche pas d'effets secondaires.

EPP : à utiliser contre quelles affections ?

L'extrait de pépins de pamplemousse peut aussi bien être utilisé en application externe sur le corps qu'en usage interne, en fonction des effets recherchés.

En usage externe, il permet par exemple :

  • de prendre soin de son cuir chevelu : apaiser les démangeaisons, éliminer les pellicules, etc. ;
  • de traiter les problèmes de peau : les boutons, l'acné, désinfecter les petites plaies (coupures, brûlures), soulager les piqûre d'insectes : on peut l'utiliser en cas d'eczéma, verrues, mycoses, urticaire, psoriasis, zona, etc. ;
  • soigner les maux de la bouche : aphtes, muguet, herpès, saignements des gencives.

En usage interne, il permet de lutter contre :

  • les symptômes liés aux allergies ;
  • les infections et troubles digestifs ;
  • les maladies parasitaires ;
  • les maladies hivernales comme la grippe et les rhumes.

Bien choisir son extrait de pépins de pamplemousse

Les extraits de pépins de pamplemousse disponibles dans le commerce sont de qualité variable. Ils contiennent généralement l'extrait en lui-même, de la glycérine, de l'eau, parfois de l'alcool et de la vitamine C :

  • Il convient de privilégier les produits issus de l'agriculture biologique, pour éviter une contamination par des résidus de pesticides.
  • les produits contenant des conservateurs (parabens ou triclosan), ou du chlorure de benzéthonium sont à éviter.

Restez en bonne santé grâce aux plantes !