Sommaire

La nature met à notre disposition une multitude de produits naturels capables d'apaiser certains de nos maux. Nombre de végétaux bourrés de principes actifs sont aujourd'hui reconnus pour leurs bienfaits. Le gaillet gratteron fait partie de ces plantes aux nombreuses vertus.

Zoom sur ce gratte-cul étonnant, qui s'utilise en pommade, mais que l'on peut aussi cuisiner.

Gaillet gratteron : sa fiche d'identité

Le gaillet gratteron, Galium aparine L., est une plante de la famille des Rubiacées. Elle est reconnaissable à sa tige carrée, mais surtout à ses feuilles longues et fines qui accrochent facilement.

Le gaillet gratteron est une plante commune, qui pousse spontanément jusqu'à une altitude pouvant atteindre 1 000 m. Cette plante nitrophile apprécie particulièrement les terres humides et argileuses, riches en nitrate.

Considérée comme une adventice, cette sauvageonne mène la vie dure aux jardiniers, car elle est difficile à déloger. Elle envahit facilement jardin potager, pelouse, mais aussi fossés et bords des chemins.

Propriétés du gaillet gratteron

Le gaillet gratteron est une plante annuelle dont la floraison a lieu dès le mois de mai et jusqu'à la fin du mois d'octobre. En règle générale, on récolte la plante au printemps avant qu'elle ne fleurisse, en prenant soin de laisser ses racines en place.

Le gaillet gratteron présente des propriétés intéressantes, grâce à ses différents composants et principes actifs. Il s'agit d'une plante médicinale utilisée en phytothérapie, et dont les principaux constituants sont les alcanes, les tanins, les flavonoïdes, les saponosides, les hétérosides, les iridoïdes, l'amidon, les glucosides et la vitamine C.

Le gaillet gratteron est donc utilisé pour :

  • apaiser les irritations ;
  • lutter contre les désagréments liés au psoriasis ou à l'eczéma ;
  • détoxifier le foie ;
  • résorber les ganglions ;
  • soigner la goutte ;
  • éviter la rétention d'eau (effet diurétique) ;
  • soigner les problèmes circulatoires et améliorer la circulation sanguine ;
  • arrêter le saignement en cas de blessure ;
  • cicatriser les plaies ;
  • éliminer les calculs.

Gaillet gratteron : sa consommation

Le gaillet gratteron est une plante commune qui est consommable. Vous pouvez par exemple :

  • Préparer une boisson avec le fruit du gaillet gratteron : cette plante fournit en effet un fruit qui, s'il est torréfié, dégage une odeur très similaire à celle du café. Il est indispensable de le moudre, de la même façon qu'avec les grains de café.
  • Mitonner potages et veloutés de légumes en y ajoutant les tiges et les feuilles de la plante.
  • Créer toutes sortes de salades rafraîchissantes et riches en vitamines, auxquelles vous incorporerez feuilles et/ou tiges crues de gaillet gratteron.
  • Préparer de succulents beignets en utilisant les feuilles et la partie supérieure des jeunes tiges.
  • Accompagner une viande blanche ou un poisson avec les jeunes pousses de gaillet gratteron revenues dans un filet d'huile d'olive ou un soupçon de beurre et agrémentées d'ail, de persil et d'un peu d'échalote.

Pour aller plus loin :

  • Les vertus des plantes vous intéressent ? Consultez notre guide des plantes médicinales, téléchargeable gratuitement.
  • Le cynorrhodon appelé vulgairement « gratte-cul » à cause de la présence de poils urticants en son centre, est le fruit de l'églantier commun.
  • Consommez des aliments riches en flavonoïdes au fort pouvoir antioxydant.

Ces pros peuvent vous aider