Sommaire

 

De jolies fleurs en trompette crème veinées de pourpre… la jusquiame serait attirante si elle n’était pas si toxique. Hallucinations, tachycardie sont, entre autres désagréments, ceux qu’elle réserve à qui la dévorerait toute crue.

Mais c'est une fois transformée en laboratoire qu'elle révèle ses vertus. On vous en dit plus.

Caractéristiques de la jusquiame

Qui dit fleur, de surcroît assez délicate, dit le plus souvent parfum subtil. Dans le cas de la jusquiame, cette évidence ne tient pas :

  • La jusquiame sent très fort, voire même très mauvais, et à y regarder de plus près, ses délicates fleurs ivoires au cœur veiné de poulet ne sont finalement pas si esthétiques.
  • Et c'est sans compter sur sa tige collante, hérissée de poils mous et ses feuilles duveteuses et poisseuses.
  • Son apparence repoussante est une aubaine car elle détourne les curieux d’une utilisation alimentaire ou thérapeutique à l’état sauvage.

La jusquiame peut être noire ou blanche. La différence réside dans son inflorescence. La noire possède des nervures pourpres à la base de sa fleur blanche tandis que la jusquiame blanche est unie. Sa floraison intervient de mai à septembre et peut être annuelle ou bi-annuelle.

La jusquiame se développe dans des sols très pauvres, dans des terrains en friches, à l’abandon, en bordures de routes, en lisière de chantiers, dans les cimetières et le plus souvent dans des régions maritimes. Il est donc relativement rare de la voir pousser dans son jardin.

Jusquiame : propriétés thérapeutiques

Propriétés narcotique, hallucinogène et stupéfiante

La jusquiame a longtemps été associée à la magie noire. Son nom viendrait d’ailleurs du grec « uoskuamos », qui signifie « fève de cochon », renvoyant à un épisode de la mythologie narrant la métamorphose en porcs des camarades d’Ulysse après l’ingestion d‘une infusion de jusquiame.

Au Moyen-âge, la jusquiame entrait dans la composition de certaines boissons alcoolisées afin d’en accroître l’ivresse. Les consommateurs, délirants, finissaient par sombrer dans un profond sommeil.

Comme la plupart des plantes hautement toxiques, la jusquiame peut, après transformation, apaiser bien des maux et améliorer la santé.

Propriétés apaisante, sédative et antalgique de la jusquiame

Ainsi, la jusquiame est réputée pour :

  • soulager les douleurs bucco-dentaires comme les rages de dents, les abcès ;
  • ses qualités sédatives, notamment dans le cas de calculs rénaux ;
  • dissiper les troubles liés au mal des transports ;
  • diminuer les gênes respiratoires dans le cas de bronchites ou d’infections pulmonaires ;
  • apaiser les douleurs rhumatismales.

En homéopathie, une même substance permet de traiter différents maux selon la dilution de la teinture mère de ladite substance. Ainsi, l’indication de la Centésimale Hahnemanienne (CH) sur les tubes de granulés homéopathiques renvoie au traitement d’un cas particulier (renseigné par le pharmacien lui-même).

Pour approfondir le sujet :