Sommaire

Le gui, Viscum album, est un sous-arbuste de la famille des Viscaceae (loranthacées). Décoratif, il intègre nos intérieurs à l'époque de Noël. Mais attention, bien qu'on lui reconnaisse des vertus thérapeutiques, cette plante peut s'avérer toxique et entraîne des effets indésirables. La feuille de gui est particulièrement concernée. Le point maintenant.

Feuille de gui : différentes présentations

Toutes les parties du gui sont utilisées en phytothérapie, qu'il s'agisse de la feuille de gui, de sa racine, de sa tige, de sa fleur et de sa baie. La feuille de gui fraîche ou séchée est utilisée de différentes façons, telles que :

  • le nébulisat ;
  • la poudre micronisée ;
  • la teinture-mère.

Indications thérapeutiques des feuilles de gui

Le gui est principalement actif et permet de freiner le processus de la maladie cancéreuse. En effet, on peut utiliser les extraits de gui fermentés en soin de support. Par ailleurs, le gui stimule le système immunitaire et aide à soigner le rhume.

Mais il est aussi diurétique, vasodilatateur, décongestif, antispasmodique (notamment au niveau des bronches, ce qui le rend utile contre l’asthme) et hypotenseur.

Il est notamment utilisé en cas de leucorrhées (pertes blanches), symptômes liés à la ménopause, néphrite, migraine, douleursrhumatismales, sciatique, athérosclérose, épilepsie, goutte, albumine et hypertension.

Feuille de gui : précautions d'emploi et interaction

Le gui ne doit pas être utilisé par :

  • les femmes enceintes ;
  • les femmes allaitantes ;
  • les personnes susceptibles de développer une allergie au gui.

D'autre part, afin d'éviter les risques d'interaction, il est vivement recommandé d'éviter le gui dans les cas suivants :

  • En cours de traitement à base de médicaments immunosuppresseurs : la feuille de gui, comme les autres parties de la plante, comprend des composants susceptibles de modifier l'action des médicaments.
  • En cours de traitement à base de médicaments hypotenseurs : ceux-ci ont pour rôle de faire baisser la tension artérielle. Or, le gui amplifie les effets du traitement médicamenteux.

Risque de toxicité de la feuille de gui

Les effets secondaires sont rarement constatés lors d'une prise prolongée de gui dès lors que le dosage est respecté et que le patient est suivi par son médecin. Un avis médical est en effet nécessaire car le risque de toxicité existe notamment avec la feuille de gui et les branches, riches en substances toxiques dont les viscotoxines qui sont des protéines.

Les feuilles de gui peuvent être à l'origine de somnolence, diarrhées, nausées plus ou moins violentes, vomissements, fièvre et faiblesse. 

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider