Sommaire

Sous ses airs de mauvaise herbe, Urtica dioica, l'ortie commune, est une plante aux nombreuses vertus médicinales. Souvent appelée « plante aux mille vertus », elle est utilisée comme traitement de nombreux maux sous diverses formes.

Description botanique d'Urtica dioica

Urtica dioica, aussi connue sous le nom d'ortie commune, ou d'ortie dioïque, est une plante herbacée de la famille des Urticacées. Elle possède les caractéristiques suivantes :

  • Elle peut mesurer jusqu'à 1,50 m de haut et pousse en touffe sur les terres incultes en se propageant grâce à ses rhizomes.
  • Elle affectionne particulièrement les terrains riches en azote.
  • C'est une plante dioïque, c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents.
  • Celles-ci sont regroupées en grappes de couleur verte.
  • La tige est quadrangulaire, et les feuilles opposées deux par deux sont ovales lancéolées, fortement dentées.
  • Toute la plante est recouverte de poils urticants.

Propriétés médicinales de l'ortie Urtica dioica

Les propriétés médicinales d'Urtica dioica sont très nombreuses. Parmi celles-ci on peut citer les propriétés suivantes : anti-inflammatoire, reminéralisante, diurétique, dépurative, stimulante, hémostatique, galactogène, antirhumatismale.

Urtica dioica est notamment utilisée pour traiter :

  • les douleurs musculaires (crampes, courbatures...) et articulaires ;
  • l'eczéma ;
  • l'arthrite, la goutte ;
  • l'anémie ;
  • l'hypertrophie bénigne de la prostate ;
  • les problèmes urinaires ;
  • les piqûres d'insectes.

Elle s'utilise aussi en cosmétologie pour favoriser la pousse des cheveux.

Utilisation de l'Urtica dioica

Il existe différentes manières d'utiliser Urtica dioica pour bénéficier de ses bienfaits :

  • En tisane de feuille, 30 à 60 g de feuilles par litre d'eau. Elle atténue les crampes musculaires et permet de lutter contre l'eczéma, les rhumatismes, l'arthrite et les calculs rénaux.
  • En tisane ou en extrait de racine contre l'hypertrophie bénigne de la prostate, à raison de 1 000 à 1 500 mg par jour.
  • En lotion pour lutter contre la chute des cheveux.
  • En soupe pour une action reminéralisante. N'utilisez que les jeunes feuilles que vous ajoutez au dernier moment dans votre préparation pour ne pas perdre les principes actifs.
  • En compresse contre l'eczéma et l'herpès. Faire de la pâte avec les feuilles après les avoir fait bouillir.
  • Pour les douleurs musculaires et articulaires, appliquez directement des feuilles bien écrasées et réduites en bouilli sur la zone douloureuse.
  • En gélule comme compléments alimentaires, référez-vous à la notice d'utilisation du produit.

Précautions à prendre lors de l'utilisation d'Urtica dioica

Toute automédication peut s'avérer dangereuse et nécessite au préalable l'avis d'un médecin.

Si vous cueillez vos orties vous-même, attention à ne pas les choisir dans les zones polluées ou traitées car elles pourraient avoir accumulé des substances nocives.

Quelques effets indésirables ont été notés pour l'utilisation d'Urtica dioica : rétention d'eau, irritations de l'estomac, nausées, diarrhée, ballonnement, modification du cycle menstruel.

Les femmes enceintes et allaitantes doivent rester très prudentes et demander l'avis d'un médecin avant de consommer de l'Urtica dioica.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider