Sommaire

Les allemands connaissaient les bienfaits du peucédan dès l'Antiquité, appelé aussi « impératoire ». Maintenant, on utilise cette belle plante des montagnes surtout pour soigner les troubles liés à la digestion, l'acidité de l'estomac, et la grippe.

Découvrons-en davantage sur le peucédan, ses utilisations et ses bienfaits.

Peucédan ostruthium : description

Le peucédan mesure presque un mètre. C'est une plante d'altitude qui pousse entre 1 400 et 2 800 m, dans les lieux humides des montagnes européennes, dans les pâturages, et au bord des torrents :

  • Elle est vivace.
  • Ses feuilles sont larges, peu découpées, de couleur vert-clair.
  • Ses racines sont charnues, rugueuses, de couleur brun-rougeâtre.
  • Ses ombelles de petites fleurs sont blanches ou roses et fleurissent de juin à août.
  • Ses fruits sont aplatis.

Toutes les parties du peucédan sont très aromatiques et évoquent la saveur de l'angélique et du céleri.

Le peucédan est une espèce de plante de la famille des Apiacées (ombellifères). Mais on le nomme aussi « impératoire », du mot empereur, en raison de ses vertus exceptionnelles, reconnues dans le passé.

On l'appelle aussi communément « autruche », « maître des maléfices », « eau fraîche », « aneth fétide », « benjoin français ». Ce dernier nom ne doit pas être confondu avec le benjoin d'Indochine, d'Indonésie, ou de Turquie.

Le peucédan est une plante proche de la berce et de l'angélique.

Utilisations culinaires du peucédan

Les feuilles fraîches s'utilisent en tisane et décoction. Le jus ou suc extrait de la racine s'appelle huile de benjoin français, à ne pas confondre avec le benjoin d'une autre plante du genre Styrax, venue d'Asie.

La racine doit être récoltée avant la floraison de la plante. Le peucédan se mange en salade, en légumes et dans les potages :

  • On utilise ses fruits pour parfumer les plats, et ses fleurs pour les décorer.
  • Les racines servent de condiments.
  • En Suisse, le peucédan aromatiserait certains fromages.

Bienfaits du peucédan

Le peucédan était utilisé autrefois comme une plante médicinale. Hildegarde de Bingen, compositrice et première grande botaniste du Moyen Âge, écrivait : « si certaines plantes sont reines des bois ou des prés, l'impératoire se hausse, elle, aux rangs supérieurs ».

En effet, le peucédan est :

  • carminatif : il facilite la digestion, aide à expulser les gaz intestinaux, combat l'excès d'acidité dans l'estomac ;
  • tonique pour l'organisme ;
  • apéritif : il stimule l'appétit ;
  • diurétique ;
  • apaisant pour les maux de dents ;
  • détoxifiant en activant la transpiration ;
  • emménagogue : il agit sur la circulation du sang, et régularise le flux menstruel ;
  • expectorant, antipyrétique, et anti-inflammatoire : il soigne la toux, la bronchite et la grippe.

Hildegarde écrit encore : « Le peucédan est chaud et efficace contre la fièvre. Que celui qui a de la fièvre, quelle qu'elle soit, prenne du peucédan et le broie modérément et, lorsqu'il est broyé, il versera un demi-gobelet de vin jusqu'à recouvrir le peucédan et il laissera poser le tout avec ce vin durant la nuit ; le matin, il ajoutera encore du vin et boira cela à jeun, pendant trois ou quatre jours, et il sera guérit ».

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider