Sommaire

La zédoaire est un curcuma proche du gingembre. Au Moyen Âge, elle était une épice précieuse venue de l'Orient. On l'utilisait pour ses propriétés toniques et digestives.

De nos jours, elle est moins connue, et davantage remplacée par le gingembre. Son huile essentielle, fraîche, boisée et épicée, s'inspire des utilisations ancestrales du Népal. Petit tour d'horizon.

Zédoaire : culture et botanique

On l'appelle communément « safran des Indes », « curcuma sauvage », « herbe à l'estomac », « gingembre bâtard ». Son nom scientifique est Curcuma zedoaria.

En France, la zédoaire n'existe que dans les serres chaudes des jardins botaniques. On la fait venir de Chine, d'Inde, d'Indonésie, et du Népal pour son utilisation en herboristerie. Là-bas, elle pousse dans le milieu sauvage des forêts tropicales pluvieuses.

La zédoaire est une plante magnifique :

  • Son rhizome (racine) a une odeur qui ressemble à celle de la mangue. Sa saveur est un peu comme celle du gingembre, mais plus amère en arrière-goût. Il est charnu et blanchâtre à l'extérieur, et orange vif à l'intérieur. Il mesure de 30 à 60 cm. Il est coupé en tranches et séché. On peut en extraire une huile essentielle délicate et parfumée, et aussi une poudre en le broyant.
  • Ses feuilles, au goût citronné, sont dressées, vertes dessus, pourpres en dessous.
  • Ses fleurs apparaissent avant les feuilles, et sont grandes, de couleur blanche, jaune, violette.
  • Son fruit est une capsule globuleuse.
  • Sa hauteur peut atteindre 1 mètre.

Zédoaire : dans le monde et dans l'histoire du monde

Si la zédoaire est maintenant peu connue, son histoire est belle :

  • En Chine, au temps de la dynastie Tang, sa poudre mélangée à du camphre et du safran est déposée sur le chemin de l'empereur.
  • Les marchands arabes l'apportent en Europe au VIème siècle. Ils l'utilisent alors comme contre-poison dans les morsures de serpent.
  • Ambroise Paré soigne la peste avec elle.
  • En Indonésie, on la cuisine en curry. Ses jeunes pouces s'utilisent comme des légumes.
  • En Inde, on la cuisine fraîche ou marinée. Les guérisseurs l'administrent aux enfants malades car elle est très digeste grâce au Shoti (amidon du rhizome). Ils soignent aussi avec elle les diarrhées, fièvres, et coliques néphrétiques.
  • En France, moulue comme le gingembre, elle est utilisée en épice dans la préparation du poulet, de l'agneau, et dans la préparation de boissons pour l'apéritif.

Bienfaits de la zédoaire

La zédoaire calme les mouvements spasmodiques des membres, et les maux de tête. Elle possède également des propriétés :

  • digestives et carminatives : mâchée lentement, elle diminue la mauvaise haleine et aide à expulser les gaz intestinaux ;
  • toniques ;
  • apéritives : elle ouvre l'appétit ;
  • sudorifiques : elle provoque la transpiration et favorise donc l'élimination des toxines ;
  • anti-infectieuses :avec du miel, et de la cannelle, la zédoaire apaise les maux de gorge et le rhume.

Pour les problèmes de surpoids, Hildegarde recommande de confectionner un gâteau à base d'eau, de farine d'épeautre et zédoaire, le réduire en poudre et en prendre une pincée avant le petit déjeuner et le coucher.

L'huile essentielle a principalement des vertus digestives quand on la frictionne sur l'abdomen (une goutte mélangée à de l'huile d'olive ou d'amande). Elle peut être aussi utilisée en diffusion, ou bien par voie interne.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider