Sommaire

L'épiaire officinale, ou bétoine, est une plante médicinale très ancienne. Les Égyptiens fumaient ses feuilles pour soigner des blessures, des troubles digestifs et respiratoires. Selon les Gaulois, elle avait la propriété magique d'éloigner les mauvais esprits. Au Moyen Âge, elle était l'une des plantes les plus utilisées.

De nos jours, elle est un peu oubliée, et pourtant elle nous offre les mêmes propriétés.

Botanique de l'épiaire officinale

Elle possède de nombreux noms : l'épiaire officinale Stachys officinale, ou encore épiaire vulgaire, bétoine, herbe aux 47 pouvoirs, herbe à pipe... et appartient à la famille de la menthe (Lamiaceae). Elle correspond aux caractéristiques suivantes :

  • On l'a beaucoup trouvée en Finlande, où on l'utilisait comme plante ornementale, et aussi pour ses propriétés médicinales.
  • C'est une belle plante herbacée vivace, haute de 30 à 80 cm. Elle est peu exigeante, sa croissance est rapide
  • L'épiaire s'épanouit au soleil ou à mi-ombre sur un sol ordinaire, pas trop sec. On la trouve dans les jardins anciens, les landes, les lisières de forêts, les friches, mais aussi dans les parcs, sur les pelouses des villes et dans nos jardins.
  • Elle fleurit de juin à septembre-octobre, et embellit les massifs. Ses fleurs admirables ressemblent à un épi compact qui va des nuances de roses, pourpre, jusqu'au magenta. Ses feuilles ont une texture velue. À la base de la tige, elles ont la forme d'un cœur ovale. Sa tige est raide. Ses fruits marron sont globuleux et brillants.

Les feuilles et les sommités fleuries contiennent des : tanins, oligoéléments, saponides, bétaïnes et des glucosides.

Médecine d'Hildegarde de Bingen et épiaire officinale

Au Moyen Âge, Hildegarde, abbesse bénédictine, artiste musicienne et écrivain, phytothérapeute exceptionnelle, conseille : « Qui est habituellement torturé par les mauvais rêves prendra de la bétoine avec soi en allant se coucher et pendant son sommeil, et il remarquera qu'il est moins sujet aux fantasmagories des rêves ». Puis : « Une femme qui souffre de règles trop fortes et intempestives, irrégulières, devra mettre de la bétoine dans du vin afin qu'elle en prenne le goût , en boire souvent et elle sera guérie... ». D'après elle, il faut donc procéder ainsi :

  • L'oreiller de bétoine, placé près d'un petit enfant, apaise son sommeil, voire ses terreurs nocturnes.
  • Le soir, on pose un petit coussin en tissus de lin fin à côté de soi pour dormir. Les herbes vont diffuser un peu de poussière des herbes séchées, ce qui suffit au soin. On peut aussi simplement mettre sur la peau nue quelques plantes fraîches. L'effet peut être très rapide, ou bien arriver quelques jours plus tard. Quand tout va mieux, on oublie ce coussin. Si la fatigue matinale réapparaît, alors on reprend l'étoffe d'herbes.
  • Les herbes sont renouvelées chaque année pour que leur diffusion agisse bien.
  • Dans l'oreiller, on peut majorer l'effet de la bétoine en y ajoutant des balles d'épeautre et de la fougère.

Autres bienfaits de l'épiaire officinale

Utilisée en usage interne, l'épiaire est :

  • sédative et aussi tonique : elle fortifie l'organisme ;
  • stomachique : elle favorise la digestion ;
  • béchique : elle guérit la toux ;
  • dépurative ;
  • émétique : elle provoque des vomissements ;
  • astringente : elle ressert les tissus ;
  • expectorante : elle fait cracher, et éternuer pour dégager le nez en cas de rhume ;
  • anti-inflammatoire : elle apaise les rhumatismes ;
  • carminative : elle favorise l'expulsion des flatuosités dans l'intestin ;
  • cholagogue : elle facilite l'évacuation de la bille vers l'intestin ;
  • anti-oxydante ;
  • hypotensive ;
  • calmante en cas de maux de tête.

L'épiaire est le plus souvent utilisée pour soigner :

  • la diarrhée ;
  • les catarrhes des voies respiratoires supérieures ;
  • l'asthme ;
  • les règles trop fortes.

En usage externe, l'épiaire est vulnéraire : elle soigne les plaies et le cuir chevelu.

Précautions d'utilisation de l'épiaire officinale

Il peut être dangereux de consommer l'épiaire en trop grande quantité. En effet, la racine prise en excès peut provoquer des diarrhées et des vomissements.

Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider