Sommaire

Le lépidium latifolium est une plante peu connue de nos jours, et qui nous offre pourtant  de très belles vertus médicinales dépuratives et diurétiques.

Découvrons cette plante ensemble.

Lépidium latifolium : présentation

Le lepidium, ou passerage, chasserage, moutarde des anglais, herbe au poivre, appartient à la famille des Brassicacées. Son nom latin est Lepidium latifolium.

Le lépidium est originaire d'Asie Mineure et d'Asie centrale, d'Afrique et d'Europe (Caucase et Espagne) :

  • C'est un sous-arbrisseau qui mesure 25 à 100 cm de haut.
  • Ses feuilles sont le plus souvent non divisées, ont de longues tiges, sont larges et lancéolées.
  • Les fleurs ont des pétales blancs avec un calice à bord blanc.

Autrefois, la racine et la plante étaient connues par la médecine populaire pour leur action contre la rage, le scorbut, les maladies du bas ventre, les ulcères de la peau et l'hydropisie : « épanchement de sérosité dans une cavité naturelle du corps ou entre les éléments du tissus conjonctif » (dictionnaire Garnier Delamare des termes techniques de médecine).

Composants et propriétés médicinales du lépidium

Le lépidium contient :

  • de l'huile essentielle sulfureuse ;
  • de la saponine ;
  • de la flavone (huile camphrée) ;
  • de la rutine.

Le lepidium est peu connu de nos jours. Il possède des propriétés :

  • tonifiantes ;
  • anti-mélancolie ;
  • antiscorbitiques : le scorbut est une maladie causée par manque ou insuffisance de vitamine C contenue dans les fruits et légumes frais ;
  • apaisantes pour les palpitations cardiaques ;
  • dépuratives : le lepidium s'utilise pour toutes les maladies de peau ;
  • diurétiques : le lepidium aide à décongestionner la prostate, et contribue aussi à soigner la cystite, l' infection urinaire, les coliques néphrétiques, les calculs rénaux ;
  • anti-rhumatismales :  la plante est préparée en décoction durant 3 minutes, à raison d'une cuillère à soupe de lepidium pour une tasse.

Elle est aussi bienfaisante pour la peau. La tisane se boit en décoction pendant 18 jours selon un protocole bien défini, au printemps et en automne.

Consommation du lépidium latifolium

Les jeunes pousses se mangent crues en salade comme le cresson et la cardamine. Elles peuvent aussi se manger cuites :

  • Les graines sont utilisées en épice, et la racine comme le raifort.
  • La saveur de cette plante est poivrée et acre.
  • Le plus souvent, le lépidium se mange comme condiment avec des légumes difficiles à digérer.

Au XIIème siècle, la première femme médecin et compositrice, Hildegarde de Bingen écrit dans ses traités : « Le lépidium est chaud et humide, et cette humidité contient un bon mélange et le lépidium est bon pour les malades et les gens bien portants. »

« Ce qu'il contient d'aigre, de très amer, n'attaque pas l'homme à l'intérieur mais le guérit. Un homme qui a un cœur faible et un estomac malade mangera le lépidium cru et il le fortifiera. De même celui qui est triste retrouvera la joie. Si on le mange, il guérit aussi les yeux et les rend limpides. »

Ces pros peuvent vous aider