Sommaire

La cerise, ce petit fruit rouge et charnu, est connue et prisée depuis le IVe siècle avant notre ère. Les premiers cultivateurs seraient d'abord les Grecs en Asie mineure, puis les Romains. En France, sa culture date du Moyen Âge et fut développée par Louis XV, qui en était amateur.

La particularité de la cerise est que toutes les parties de sa culture présentent un intérêt en médecine naturelle : le fruit bien sûr, qui est très juteux et relativement peu calorique (50 calories pour 100 g), mais aussi les fleurs, les feuilles, les tiges, et même l'écorce du cerisier.

Les queues de cerises peuvent être utilisées pour la préparation de tisanes, et présentent un intérêt particulier sur lequel il est intéressant de s'attarder.

Tisane aux queues de cerises : propriétés médicinales

Les queues de cerises possèdent de nombreuses propriétés qui stimulent certaines fonctions métaboliques.

Propriétés oxydantes et antibactériennes

Les queues de cerises contiennent d'abord des flavonoïdes, ces substances responsables des couleurs variées des fruits et légumes, qui sont très riches en antioxydants, dont la vitamine C et la vitamine E, ainsi que certains enzymes. Leur action sur l'organisme est de première importance, puisqu'ils piègent les radicaux libres, et protègent ainsi l'organisme de certaines maladies, et contribuent à renforcer son immunité. 

Ils ralentissent également le processus de vieillissement des cellules, et aident l'organisme à rester jeune plus longtemps.

Les queues de cerises contiennent aussi des tanins. Eux aussi ont un rôle important sur l'immunité de l'organisme. Leur action bloque la prolifération de certains microbes.

Propriétés amincissantes et drainantes

Les queues de cerises contiennent également des mucilages, qui contribuent à la perte de poids. En effet, ces substances végétales gonflent au contact de l'eau et prennent une texture de gélatine. Ainsi, le fait de boire l'eau dans laquelle des queues de cerise ont bouilli génère une sensation de satiété, ce qui fait office de coupe-faim naturel.

Les queues de cerises sont également très riches en potassium. Ce micronutriment essentiel dans l'alimentation humaine protège le cœur, possède un effet drainant sur l'appareil urinaire, et diminue les risques d'hypertension. Grâce à ses propriétés diurétiques et dépuratives, la tisane de queues de cerises soulage les infections urinaires, telles les cystites ou les coliques néphrétiques. Elle permet aussi la réduction de la rétention d'eau et des œdèmes. Par ce biais, elle favorise aussi la perte de poids.

Préparation des tisanes de queues de cerises

Les queues de cerises se consomment en tisane. Il vous suffit de conserver les queues des cerises que vous consommez.

En décoction, faites macérer 50 g de queues de cerise 12 heures dans un litre d'eau. Faites bouillir le tout 10 minutes. Laissez reposer 20 minutes, puis filtrez le mélange.

En infusion, utilisez 20 g de queues de cerise pour un litre d'eau en macération. Faites bouillir l'eau de macération, puis laissez-y infuser les queues 10 minutes.

En décoction ou en infusion, consommez une tasse de tisane 3 fois par jour, après chaque repas.

Prix d'une tisane aux queues de cerise

Les préparations de tisane en vrac de 100 g (ou 24 sachets) coûtent entre 4 et 7 €.