Sommaire

Le drosera est une plante médicinale insolite utilisée dans le traitement de la toux, en particulier de la coqueluche.

C'est la plante homéopathique de l'arbre respiratoire. Découvrons-la en détails, ses caractéristiques et ses bienfaits.

Particularités et cueillette du drosera

Drosera rotundifolia, de la famille des Droséracées, est une petite plante à l'apparence fragile. Ses tiges ne sont pas plus hautes que 10 cm et ses fleurs, à 5 pétales, sont de couleur blanche ou rose pâle, organisées en grappe simple.

Ses feuilles sont rondes, recouvertes de poils rouges à l'aspect collant. On dirait presque qu'elles sont animales.

Le drosera a la particularité d'être insectivore :

  • Il capture les insectes qui se posent sur ses feuilles en rabattant les poils munis de glandes qui les recouvrent.
  • Ensuite, il les digère progressivement avec les diastases sécrétées par les feuilles.

On trouve une centaine d'espèces dans le monde, surtout en Europe, mais aussi en Afrique, à Madagascar, en Amérique du Sud, en Australie et en Indo-Malaisie. Le drosera pousse dans des endroits humides (tourbières et marécages).

Du fait de sa rareté, cette plante est protégée en France et dans de nombreux pays. Elle ne l'est pas en Finlande. Les sites de cueillettes restent vigilants pour « maintenir l'équilibre d'un écosystème tout en faisant bénéficier l'être humain d'un remède incomparable ».

La cueillette de drosera se fait en juillet, à la main. Puis la plante est séchée sur des claies aérées à une température de 25-27 °C.

Drosera : utilisation et vertus

Le drosera est principalement utilisé en homéopathie et en médecine anthroposophique utilisant l'agriculture biodynamique.

Le drosera contient des naphtoquinones, des flavonoïdes, des tanins, des acides organiques, des glucides, des lipides et des pigments.

Le drosera est connu depuis le XVe siècle pour ses vertus :

  • antispasmodiques ;
  • expectorantes, c'est-à-dire qui stimulent l'élimination des mucosités des voies respiratoires ;
  • antibiotiques, par la présence de naphtoquinones.

Bienfaits du drosera contre la toux

Le drosera est indiqué pour :

  • les toux spasmodiques nocturnes avec vomissements quand on ressent une sensation de chatouillement au fond de la gorge ;
  • les toux laryngées ;
  • les toux sèches, quinteuses, profondes avec cyanose et suffocations ;
  • les toux de l'asthme allergique ;
  • toutes les toux amplifiées par la chaleur, et se calmant lorsque l'on comprime le thorax, en ouvrant la fenêtre, en vomissant.

Le drosera est surtout recommandé pour soulager la toux de la coqueluche, qui se caractérise par :

  • des quintes sèches, rapides, venant par accès ;
  • un visage violacé lors des quintes ;
  • des difficultés à retrouver sa respiration, et des douleurs thoraciques et abdominales dues à l'intensité de la toux ;
  • des vomissements en glaires.

Prenez une dose de drosera 30 CH, avec arnica 9 CH (5 granules 3 fois par jour) pour les douleurs musculaires intercostales provoquées par les quintes fortes.