Sommaire

Dans la cuisine orientale, le sumac est très utilisé. Il enchante par sa saveur citronnée, et soigne grâce à ses vertus médicinales les problèmes digestifs et urinaires. Les Romains et les Grecs l'utilisaient à la place du citron et du vinaigre.

Le point dans notre article.

Bienfaits du sumac : description botanique

Le mot sumac vient du terme arabe summaq, c'est-à-dire, rouge ; et coriaria, cuir en latin.

Le sumac, Rhus coriaria, appartient à la famille des anacardiacées. On l'appelle aussi : sumac des corroyeurs, sumac des voyageurs, vinaigrier, corroyère.

Le sumac est un végétal de la même famille que le pistachier et l'anacardier (noix de cajou).

On le rencontre dans les régions tropicales et tempérées, dans le bassin méditerranéen, en Italie, en Sicile et dans les Pays du Moyen-Orient et du Proche-Orient.

Ce végétal a un système d'extension racinaire superficiel le protégeant de l'érosion :

  • il mesure environ entre 1 et 3 mètres ;
  • ses feuilles sont pennées et dentelées, velues à l'intérieur ;
  • ses petites fleurs sont de couleur blanc-vert ;
  • ses fruits sont de la taille d'une lentille de couleur rouge ;
  • ses graines sont marron ;
  • il pousse sur des terres pauvres et calcaires.

Propriétés médicinales du sumac

Dans la médecine ancienne traditionnelle, le sumac était déjà employé pour diminuer le cholestérol et apaiser les maux de gorge. Les Amérindiens, eux, l'utilisaient pour soigner les hémorroïdes.

Ses propriétés médicinales sont :

  • antioxydantes ;
  • anti-cholestérol ;
  • analgésiques ;
  • anti-inflammatoires ;
  • antibactériennes ;
  • antimycosiques ;
  • antiseptiques ;
  • antidiabétiques ;
  • hépatoprotectrices.

En usage externe, le sumac :

  • apaise les maux de gorge ;
  • exerce une action antibactérienne et antifongique sur les blessures et les plaies cutanées ;
  • par ses vertus astringentes et toniques, le sumac diminue les leucorrhées (pertes vaginales) .

En usage interne, le sumac :

  • soulage les troubles urinaires ;
  • soigne les conjonctivites ;
  • exerce une action hypolipidémiante (diabète) ;
  • agit sur les hémorragies ;
  • apaise les troubles intestinaux ;
  • diminue la fièvre et favorise la transpiration ;
  • calme la douleur des diarrhées et dysenteries.

Bienfaits du sumac : utilisation

Avec les différentes parties du sumac, on prépare :

  • des gélules ;
  • des huiles essentielles ;
  • des décoctions avec les fruits ;
  • un apéritif avec les graines ;
  • un thé composé (35 € les 80 g) ;
  • une limonade indienne : sumacade, en Amérique du Nord ;
  • des mélanges d'épices (avec de l'origan, du thym, du sésame...) pour la cuisine, comme le zatar du Moyen-Orient qui se déguste avec des brochettes de viande et du riz ;
  • le taboulé libanais.

Composition du sumac

Le sumac renferme :

  • des vitamines B, C, PP ;
  • des acides organiques ;
  • du potassium, du sodium, du magnésium, du calcium, du fer, du cuivre, du zinc, du manganèse et du phosphore ;
  • des acides gras ;
  • des tanins, etc.

Ces pros peuvent vous aider