Sommaire

Les infusions de plantes sont connues d’une part pour leur bon goût et leur côté réconfortant, d’autre part pour leurs vertus thérapeutiques. En effet, les infusions sont régulièrement utilisées en phytothérapie pour bénéficier des bienfaits d’une plante.

Toutefois, on pense assez peu à faire une infusion de gingembre (Zingiber officinalis), une plante dont on connaît pourtant les nombreuses propriétés et qu’il est aujourd’hui facile de trouver dans n’importe quel supermarché (en revanche vous n’en trouverez du bio qu’en magasin diététique).

Toutes les infos dans notre article.

Propriétés des infusions de gingembre

Le gingembre possède la particularité de calmer et d’apaiser (il fait baisser le taux de cortisol) tout en maintenant l’état d’éveil. Toutefois, sous forme d’infusion il peut aussi favoriser le sommeil.

Néanmoins, là où il excelle, c’est dans son action digestive. En effet, il :

De plus, le gingembre est intéressant pour :

  • prévenir les rhumes, les sinusites et les maux de gorge en raison de son action anti-inflammatoire, antiseptique et antivirale ;
  • soulager les migraines et le mal des transports ;
  • réchauffer lorsqu’on a les extrémités froides, notamment en stimulant la circulation sanguine (ce qui réduit également le risque de maladies cardiovasculaires) ;
  • favoriser la transpiration ;
  • réguler la glycémie ;
  • soulager les douleurs menstruelles avec ses propriétés emménagogues (il stimule la circulation sanguine au niveau de l’utérus et dans la région pelvienne) ;
  • aider à perdre du poids en régulant l’appétit ;
  • accélérer les périodes de rémission (diminuer le temps de convalescence) en raison de son action stimulante auprès du système immunitaire ;
  • ses vertus aphrodisiaques, notamment en cas de troubles d’érection (il participe également à l’amélioration de la fertilité masculine en augmentant la concentration du sperme) ;
  • son action vermifuge, etc.

Infusion de gingembre : conseils de préparation

Pour préparer une infusion :

  • Il vous faudra une racine de gingembre fraîche (environ 100 g). Comptez environ trois cuillerées à café de gingembre râpé par tasse.
  • Commencez par nettoyer votre racine de gingembre en la passant sous l’eau et en la frottant avec vos doigt.
  • Épluchez le gingembre à l’aide d’un économe (ce n’est pas nécessaire s’il est bio).
  • Découpez-le en petits morceaux ou râpez-le.
  • Faites bouillir un litre d’eau.
  • Retirez la casserole du feu et plongez-y le gingembre émincé.
  • Couvrez avec un couvercle et laissez infuser un quart d’heure.

Il ne vous reste plus qu’à filtrer dans une petit passoire et à déguster.

En fonction de vos goûts vous pouvez rajouter un peu de miel, de la menthe fraîche ou du jus de citron dont le goût acidulé se marie à merveille avec la saveur épicée du gingembre. Même chose avec de la cannelle qui possède elle aussi d’intéressantes vertus.

Avantages d’une infusion de gingembre

Consommer le gingembre sous forme d’infusion est intéressant car cette plante est particulièrement puissante. Aussi, ce sera une bonne solution si vous n’aimez pas les saveurs fortes et que vous avez des difficultés à consommer du gingembre frais.

L’infusion est idéale puisqu’elle permet de bénéficier de ses bienfaits sans difficultés. Elle est notamment efficace contre les nausées et un tasse avant un voyage peut éviter le mal des transports.

Boire une tasse d’infusion de gingembre permet aussi de se calmer et de s’apaiser en soulageant stress et tension. Elle est aussi très efficace contre les migraines.

Infusion de gingembre : précautions d’emploi

Le gingembre est une plante puissante qu’il ne faut pas utiliser à la légère. Quelques précautions s’imposent donc :

  • Si vous préparez une infusion de gingembre pour soigner ou prévenir une infection ORL, assurez-vous qu’il n’y ait pas de fièvre (ou que celle-ci soit très faible) car le gingembre, bien qu’il soit fébrifuge, a tendance à augmenter la température corporelle.
  • Éviter de consommer une infusion de gingembre en cas d’inflammation cutané, de calculs biliaires ou d’ulcère gastrique.
  • Ne consommez pas de gingembre dans la semaine qui précède une intervention chirurgicale car il a tendance à fluidifier le sang et donc à faciliter les hémorragies.
  • Il est possible de consommer des infusions de gingembre au cours de la grossesse mais seulement en petites quantités (une ou deux fois par jour maximum), afin de soulager les nausées lorsqu’elles surviennent.