Sommaire

Equisetum arvense est une plante vivace utilisée depuis l'époque de la Préhistoire pour ses vertus thérapeutiques.

Voici les principales caractéristiques, les bienfaits et les différents modes d'utilisation de cette plante que vous connaissez peut-être : la prêle des champs.

Equisetum arvense : caractéristiques

Equisetum arvense est le nom botanique de la prêle des champs. Cette plante herbacée appartient à la famille des Equisetaceae. On la trouve dans tout type de sol, mais elle aime particulièrement la terre argilo-siliceuse. Cette plante vivace, que l'on peut facilement trouver dans les fossés, sur les bords de route, prolifère en abondance et sans aucune difficulté aux quatre coins de la planète. On la trouve effectivement en France et dans les autres pays d'Europe, ainsi qu'au nord de l'Asie, en Amérique et en Afrique du Nord.

Au début du printemps, des tiges brunes se développent. Elles portent les spores qui permettent à la plante de se reproduire. Ces tiges sont la partie fertile de la prêle des champs. Mais c'est un peu plus tard que d'autres tiges commencent à apparaître, cette fois de couleur verte. Ce sont celles-ci qui sont riches en éléments nutritifs indispensables à l'organisme humain, tels que la silice, le potassium, le calcium, le chlorure de potassium, les flavonoïdes ou la vitamine C.

Ce sont essentiellement les parties aériennes d'Equisetum arvense que l'on utilise en phytothérapie.

Bienfaits d'Equisetum arvense

Equisetum arvense est une plante réputée depuis la nuit des temps pour ses bienfaits sur la santé. Elle permet par exemple de :

  • cicatriser les plaies tenaces ;
  • soigner les inflammations cutanées ;
  • traiter les troubles urinaires ;
  • venir à bout de l'énurésie ;
  • diminuer les œdèmes faisant suite à un coup ou à un choc, mais également les œdèmes des jambes chez les personnes atteintes d'arthrose et celles qui souffrent d'arthrite rhumatoïde ;
  • soulager les douleurs de diverses origines (coliques néphrétiques, dysménorrhées, rhumatismes) ;
  • traiter la rétention d'eau ;
  • prévenir l'ostéoporose ;
  • guérir les foulures, voire les fractures osseuses.

C'est en partie du fait de sa grande richesse en silice - de l'ordre de 8 % - que la prêle des champs pourrait avoir une action sur le renouvellement des tissus conjonctifs. C'est aussi grâce à cet oligo-élément qu'Equisetum arvense aide le calcium à se fixer sur les os et, par voie de conséquence, réduit les risques d'ostéoporose. Son action sur la densité osseuse a été constatée lors d'essais cliniques, menés en Italie sur des femmes ménopausées.

D'autre part, Equisetum arvense pourrait avoir un effet anti-inflammatoire, ce qui a été constaté sur la souris lors d'essais scientifiques.

D'autres travaux de recherche menés en Chine ont permis de constater qu'Equisetum arvense, en association avec certaines autres plantes, pouvait diminuer certains symptômes dus à une hypertrophie bénigne de la prostate.

Equisetum arvense : utilisation et contre-indications

Utilisation

La prêle des champs est largement utilisée en phytothérapie et en homéopathie, sous différentes formes : teinture mère, gélules, jus, décoction à infuser.

Selon sa préparation, on utilise donc Equisetum arvense soit oralement, soit par application externe.

Contre-indications

Equisetum arvense en poudre ne doit pas être donnée à l'enfant. Plus généralement, la prêle des champs ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes et les femmes allaitantes sans avis médical.

La prise d'Equisetum arvense est déconseillée chez les personnes sous digitaline, car il existe un risque de fuite de potassium du fait des effets diurétiques de la prêle.

Ces pros peuvent vous aider