Sommaire

 

Le houblon a des vertus multiples et reconnues. Il peut être consommé sous différentes formes grâce notamment aux produits de phytothérapie vendus en pharmacie. Voyons ensemble les bienfaits du houblon, ses caractéristiques nutritionnelles ainsi que les précautions à prendre avant d’y avoir recours.

Bienfaits du houblon : caractéristiques et composition

On connaît surtout le houblon comme étant le principal ingrédient de la bière. Mais ce n’est pas la seule façon de le consommer. La pharmacopée exploite en effet la substance produite par l’inflorescence (ou sommité) du houblon. Cette substance s’appelle la lupuline. Les fleurs femelles de houblon, qu'on appelle les strobiles, contiennent elles :

Bienfaits du houblon : de multiples vertus

La lupuline est la substance aromatisante produite par les poils sécréteurs qui recouvrent les bractées du houblon. Elle fournit une poudre jaunâtre appelée le lupulin et possède un certain nombre de propriétés.

  • Stomachique et tonique : elle facilite la digestion en stimulant la fonction de l’estomac et diminue les symptômes liés aux dyspepsies sans cause organique.
  • Fébrifuge : elle atténue la fièvre.
  • Sédative : elle aide à réduire l’anxiété et peut même entraîner une somnolence, ce qui explique l'utilisation parfois du houblon en cas de troubles nerveux.
  • Anti-migraineuse : elle atténue les maux de tête.
  • Régulatrice du système pileux : la lupuline diminue l’excès de pilosité et réduit la chute des cheveux.
  • Curative : elle soigne les ulcérations de la peau.

À noter que la poudre de lupuline contient des phyto-œstrogènes (œstrogènes issus du végétal). Elle a donc une action galactogène, ce qui signifie qu’elle favorise la production de sécrétions lactées chez la femme. Elle atténue aussi les manifestations liées à la pré-ménopause, notamment les bouffées de chaleur et l’irritabilité.

Bienfaits du houblon : utilisation et contre-indications

Les différents usages du houblon

Les jeunes pousses de houblon peuvent être consommées crues en salades ou cuites, de préférence à la vapeur.

En phytothérapie, le houblon peut être pris (en usage interne) sous forme de gélules, de poudre sèche, de teinture mère ou d’infusion. La posologie recommandée pour un adulte est de :

  • 1/2 g de cône séché à infuser dans une tasse d’eau frémissante pendant une dizaine de minutes, à raison de 2 ou 3 tasses par 24 heures ;
  • 1 gélule avant les repas pour stimuler l’appétit, sans dépasser 3 gélules par jour ;
  • 8 à 10 gouttes de teinture mère à diluer dans un grand verre d’eau, de 1 à 6 fois par jour en cas de fortes migraines ;
  • 15 à 20 gouttes de teinture mère à diluer dans un grand verre d’eau, 2 à 3 fois par jour pour atténuer l’anxiété ;
  • 3 g de poudre sèche par jour, à répartir en 3 prises pour se sentir plus apaisé ;
  • 200 à 400 mg par jour d’extrait sec à diluer dans un verre d’eau. Il est préférable de prendre ce traitement en dehors des repas.

Précautions à prendre avec le houblon

Aucun effet indésirable n’a été constaté chez les personnes ayant parfaitement respecté la posologie thérapeutique. En revanche, certains peuvent être ressentis en cas de surdosage, comme par exemple une perte de l’appétit, des maux de tête plus ou moins importants ou un ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie).

D'autre part, le houblon ne doit pas être utilisé par les personnes atteintes d’un cancer du sein, d’un cancer de l’utérus, d’un cancer de l’ovaire, ni d’ailleurs par les femmes enceintes et les femmes allaitantes, du fait de l’importante activité œstrogénique de la plante. Il ne peut pas être administré non plus à l’enfant sans avis médical.

Le houblon peut de toute façon ne pas vous convenir. Demandez toujours conseil à un médecin ou à un pharmacien !

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider