La maceration en phytothérapie

Sommaire

 

En phytothérapie, la préparation des plantes médicinales sera différente selon l'usage que l'on destine : infusion, macération, décoction, bouillon ou poudre pour la voie interne, et cataplasme ou masque pour l'usage externe.

Éléments pour préparer une macération

Pour effectuer correctement une macération de plante(s) médicinale(s), il vous faut :

  • De l'eau : de préférence une eau pure, type eau de source.
  • Le contenant : un récipient.
  • La dose de plante(s) requise(s) : on peut avoir besoin d'une ou de plusieurs plantes selon le type d'infusion.

Préparation de la maceration

La préparation de la macération se fera de la façon suivante :

  • Commencer par mettre une quantité d'eau dans le récipient (cette fois, on ne chauffe pas).
  • Ajouter la (ou les) plante(s) à faire macérer.
  • Laisser macérer selon le temps qui vous est recommandé et qui varie selon les plantes.

On peut laisser macérer de quelques heures à plusieurs jours. La macération peut se faire dans d'autres liquides que l'eau : par exemple, du vinaigre ou du vin.

Comme il s'agit ici d'un procédé qui ne fait pas intervenir la chaleur, il est indiqué pour les plantes fragiles et qui ne tolèrent pas d'être chauffées (certaines de leurs substances pouvant se transformer au contact de la chaleur).