Sommaire

 

Pour s'intéresser à la phytothérapie, lire quelques ouvrages ne suffit pas. En effet, même les plantes a priori sans risque peuvent devenir toxiques.

Lire l'article Ooreka

Plante toxique ou partie toxique d'une plante ?

Il existe des plantes toxiques et dangereuses, mais il existe aussi des plantes dont seule une partie est toxique et les autres pas. Les plantes toxiques sont à éviter, ou dans de rares cas à utiliser dans un dosage très strict et rigoureux selon la prescription donnée par le médecin.

  • Si vous partez à la campagne pour ramasser vous-même les plantes dont vous vous servez, n'hésitez pas à les faire contrôler auprès d'un pharmacien ou d'un herboriste. Il ne faut pas oublier que certaines plantes se ressemblent, et que telle plante que l'on croyait non toxique l'est en réalité parce que nous l'avons confondue avec une autre.
  • Si vous aimez consommer des légumes et fruits succulents, n'oubliez pas qu'ils font partie d'une plante dont certaines parties peuvent être particulièrement toxiques. C'est le cas de la pomme de terre qui est délicieuse à consommer. Pourtant, le restant de la plante – donc toute sa partie aérienne – est extrêmement toxique.

Ceci explique l'importance de préciser à quelle partie de la plante on se réfère, et c'est pourquoi les ouvrages spécialisés en phytothérapie indiquent toujours la partie de la plante utilisée – racines, feuille, tige, fleur...

Exemples de plantes toxiques

À titre indicatif, les plantes suivantes sont toxiques et dangereuses :

  • Adonis Vernalis
  • Belladone
  • Ciguë
  • Colchique
  • Cyclamen
  • Coloquinte
  • Digitale
  • Datura
  • Ipéca
  • Jaborandi
  • Muguet
  • Pavot
  • Santonine

Cette liste n'étant pas exhaustive, nous vous conseillons de vérifier auprès d'un expert la non-toxicité d'une plante avant son emploi.

Précautions pour éviter les plantes toxiques

Il est primordial de savoir qu'il existe des plantes absolument toxiques et qu'il ne faut pas partir pour une expédition « cueillette » si l'on n'a pas avec soi un expert.

Si vous vous adressez à votre herboriste pour acheter vos plantes, bien entendu, vous n'aurez pas de risques de tomber sur des plantes toxiques.

Il faut recommander à tous ceux qui souhaitent utiliser les plantes à l'état « sauvage » de procéder comme pour la cueillette des champignons : un petit tour par votre pharmacie pour contrôler vos plantes est indispensable.

Les pharmaciens et herboristes disposent en effet de tableaux de toxicité, que ce soit pour les plantes ou pour les champignons.

Lire l'article Ooreka