phytothérapie: problème d'agressivité non contrôlée, angoisse et déprime

Question détaillée

Question posée le 16/02/2016 par Elisa

Bonjour,

J'ai été six années sous anti-dépresseurs (paroxétine) car j'étais tout le temps en dépression. J'ai arrêté il y a presque trois ans. Depuis, j'ai je pense un fond dépressif mais beaucoup moins important, avec des moments où le moral est bon. Par contre, un problème avait été résolu par la paroxétine et est revenu à l'arrêt du traitement: mon agressivité que je n'arrive pas à contrôler. Je fais une psychothérapie mais malgré cela, je n'arrive pas à gérer mon impulsivité et je me laisse déborder de façon violente quand je suis en colère. Je suis par ailleurs anxieuse et à tendance insomniaque. J'aimerais me tourner vers des solutions de phytothérapie pour résoudre ces problèmes, principalement mon agressivité/impulsivité, et stabiliser on humeur. J'ai essayé le griffonia mais je ne le supportais pas (très fortes palpitations). Le millepertuis vous semble-t-il indiqué? J'ai aussi lu des choses sur le gomphrena, la passiflore, l'ashawaganda, la rhodiola. Je suis un peu perdue, pourriez-vous svp me conseiller une synergie de plantes adaptée à mon problème? Merci beaucoup, car cette difficulté à réguler mes émotions me pourrit la vie et nuit beaucoup à mes relations.

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 16/02/2016 par anonyme

Bonjour,
Je pense que vous pouvez vous tourner vers la verveine, la camomille déjà pour vous relaxer. Le millepertuis peut vous aider à réguler votre humeur mais faites attention si vous êtes sous contraceptif oral, cela peut en engendrer une inefficacité.
Vous pouvez également essayer les fleurs de Bach, différents mélanges et notamment celui nommé Rescue peut être utile dans votre cas.
Par ailleurs, pratiquez-vous une activité physique et/ou sportive ? Cela pourrait vous aider à décharger cette colère sans risque.
Bien à vous
Cécile FRERES

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 16/02/2016 par Anonyme

Merci beaucoup pour cette réponse rapide.

Elisa

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 17/02/2016 par Marianne94

Bonjour,

En dehors des plantes, qui sont un apport extérieur, et de la psychothérapie, qui fait appel à l'introspection, vous pourriez trouver le moyen de modifier vos réactions en remplaçant cette agressivité toxique par autre chose d'adapté grâce à l'hypnose.

Cette approche est rapide et conviviale. Quelques séances suffisent. Il s'agit de recadrer votre inconscient, celui qui gère votre corps, stocke et génère vos réactions émotionnelles, afin de trouver un comportement harmonieux. Cela concerne ce qui se passe avant d'atteindre l'intellect ou la volonté. Changer d'"habitude" est toujours le choix que fait l'inconscient s'il trouve une meilleure solution que celle qu'il applique. Mais il est incapable de changer de comportement tout seul. La décision vous revient.

Par ce biais, vous rectifieriez ce que j'appelle un quiproquo comportemental profond.
C'est l'intérêt et la force de l'hypnose...

Cordialement.

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 17/02/2016 par Anonyme

Merci beaucoup!
Je vais essayer, je ne savais pas que cela pouvait agir sur cela. Cela me redonne un peu d'espoir de résoudre ce problème :)

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 19/02/2016 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute sexologue Tunis
Bonjour madame,
Quel est votre âge et votre activité?Votre situation familiale?(mariée, mère de famille?)
Qui vous avait mise sous paroxétine ?(un psychiatre un médecin de famille?Et qui surveillait ce traitement?Aviez-vous d'autres médicaments avec cette paroxétine? Depuis quand avez-vous entamé la psycho-thérapie?
Habituellement face à une personne déprimée ou simplement dépres-sive c'est tout un aménagement du mode de vie(rythme veille-som-meil ,type d'activité professionnelle à revoir,loisirs (sports de combat judo ou karaté, chant en groupe, pratique de la musique (instruments à percussion de préférence) et psychothérapie le tout selon les possibili-tés de la personne En général, on diminue les doses de médicaments au fil des progrès de la psychothérapie
on peut ajouter des compléments utiles phytothérapie, huiles essen-tielles et acupuncture (si on a un acupuncteur formé réellement à la méthode chinoise)
il faut absolument couper le stress à la source pour éviter de tourner en rond souvent l'état dépressif est lié entretenu par des charges de stress et, si on ne tarit pas la source on risque de faire du "surplace" avec des antidépresseurs vous traitez un accès et un autre survient
C'est là tout l'intérêt de l'hypnose: je suis tout à fait d'accord avec mes collègues
Cordialement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 21/02/2016 par Ancien expert Ooreka

Bonjour,
je fais suite à la réponse précédente. Le gonphrena est une plante plutot conseillée pour le sommeil. Par contre, je vous conseille les fleurs de Bach mais avec un entretien particulier avec un conseiller qui vous préparera un flacon personnalisé plutot que e rescue qui est moins adapté. IL faut aussi comprendre avec votre psy l'origine de cette violence qui est enregistrée dans vos cellules. Changer la mémoire de vos cellules est nécessaire, pourquoi pas par le toucher ? Vous pouvez également améliorer les choses avec l'EFT.
bon courage Marie-Ange Fournier

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider